Analyse Weight Watchers

 

 

Historique et développement.

 

  La méthode Weight Watchers est née de l’idée d’une américaine en 1962, Jean Nidetch. En surpoids, cette mangeuse compulsive décide d’entamer un programme d’amincissement en centre qui ne lui procure pas la satisfaction espérée, elle trouve que quelque chose de crucial manque aux différentes méthodes qu’elle a essayé, un soutient de personnes aspirant au même objectif. Elle élabore l’idée d’une réunion à domicile avec des amies qui désirent elles aussi perdre du poids et nomme ce mouvement les Weight Watchers (les “surveilleurs” de poids). Ces femmes se retrouvent chaque semaine pour contrôler le déroulement de leur régime, elles échangent recettes et astuces et se pèsent. Jean parvient à perdre le poids qu’elle désirait et decide de continuer l’organisation du projet pour aider d’autres personnes désirant perdre du poids, restant persuadée que la meilleure méthode pour y parvenir reste le soutient entre participants. Son régime est simple, elle utilise simplement les bases apprises lors de sa cure au New York City Health’s department of obesity, et y ajoute une aide psychologique grâce aux meetings chaque semaine et au contact entre les participants. 

 

 

 

 

Elle commencera par aider sa famille et les six amies qu’elle avait invité au début du projet dans son appartement du Queens, mais le bouche à oreille rend l’appartement familiale trop petit pour les réunions et les Weight Watchers déménagent dans les sous-sol. Jean se déplace à travers New York pour tenter d’aider un maximum de personnes et, victime du succès de son concept, l’entreprise Weight Watchers voit le jour en 1963 grâce au soutient de financiers, et de spécialistes de la minceur (nutritionnistes et diététiciens). Au début entreprise privée, elle devient publique en 1968 et compte plus de 81 franchises cette année-la dans 43 états américains et comprenait déjà plus de cinq millions d’utilisateurs à travers le pays. Le groupe conscient de son succès s’implante d’abord en Allemagne en 1970 puis en France et en Suisse en 1973 en tant que société anonyme, la conquête de l’Europe est en marche. L’entreprise est rachetée en 1978 par le groupe HJ Heinz mais garde tout de même Jean qui officiera en tant que consultante. Actuellement, et ce depuis                                                      1999, l’actionnaire majoritaire du groupe est le financier Artal Luxembourg.

 

 

La méthode Weight Watchers a eut immédiatement un réel succès conduisant le groupe à la place de multinationale, de réelle entreprise. Pourtant au début,  comme nous avons pu l’observer, il ne s’agissait que de rencontres entre amis pour parvenir à se soutenir pendant un régime. Une question persiste alors,          comment un programme minceur imaginé par une femme souhaitant perdre du poids a-t-il suscité un tel engouement?

 

 L’engouement pour un régime non médical.

 Le programme Weight Watchers est l’une des méthode d’amincissement la plus utilisée au monde. L’entreprise étant implantée dans une trentaine de pays (Europe, Australie, Nouvelle-Zélande…) elle séduit chaque jours de nouveaux utilisateurs et organise plus de 50 000 réunions par semaines à travers le globe, 1 500 en France, autour de 650 centres réunissant entre 35 000 et 45 000 membres.

Les atouts de Weight Watchers sont multiples et font sa spécificité. En effet, la méthode n’est pas présentée comme un régime synonyme de frustration, mais comme un rééquilibre alimentaire qui permettra une perte de poids en premier lieu et l’adoption d’un mode de vie sain à long terme. Les clients sont autorisés à manger de tout tant qu’ils respectent l’apport Propoints alloué chaque jour. Ce système inédit concilie chaque aliment à un nombre de points, chaque personne disposant d’un quota de point journalier qu’elle ne doit pas excéder, attribué en fonction de l’âge, du poids, de l’activité physique pratiquée et de la taille de la personne. De plus, les réunions, principe fondamental du groupe, restent un des facteurs de motivation principal pour rejoindre le programme. L’attrait de faire partie d’une communauté, de se sentir entraidé et compris est un avantage clé pour Weight Watchers.

 

 

Aujourd’hui, les personnes souhaitant perdre du poids ne souhaitent plus forcément avoir recours à l’aide d’un spécialiste, pour des questions de temps et une fois de plus, pour éviter le cercle de l’isolement dû au régime; un des arguments de base du groupe est de faire comprendre au consommateur que le recours à ce programme n’entraîne en rien l’isolement de par les réunions où l’on peut exprimer toutes ses frustrations et parler librement avec des gens dans la même situation d’un côté et l’accès à toutes sortes de nourriture, qu’il n’est pas nécessaire de se mettre au bagne de la société lors d’une perte de poids. Weight watchers étant élaboré par des nutritionnistes, le cadre est sécurisant et attire (Le programme, par exemple, n’est pas autorisé à tous, comme par exemple aux personnes atteintes de boulimie ou d’anorexie, enceintes. Un tableau existe répertoriant les gens autorisés à suivre le programme selon leur poids et taille).

 

 

 

 

 

Cependant, la méthode Weight Watchers commençait à demander presque autant de temps que des rendez-vous chez des professionnels, voire parfois un temps plus important. Pour permettre à tous de participer au programme et étendre son empire, Weight Watchers à développé de nombreuses stratégies commerciales, exerçant presque un monopole sur certains aspects du marché.

 

 Une enterprise présente dans tous les domaines exploitables

 

 

 

Consciente de ne pas exploiter tout son potentiel avec les seules réunions, l’entreprise Weight Watchers décide de diversifier son secteur d’activité. Un des problèmes majeurs étant le temps à consacrer pour le programme, le groupe développe “Weight Watchers chez vous” en 1992 par téléphone puis dans le même ordre d’idées est créé un programme à suivre au sein même de son entreprise avec ses collègues pour ne plus avoir à se déplacer en 2000. En 1994 est présenté le concept “mincir à la carte”, aujourd’hui appelé “Pass Lib” et en 1997 “3 feux minceur”, tout deux des programmes plu adaptés à la vie active. Avec l’essor de la toile, Weight Watchers ouvre son site en 1999 où il est également possible de suivre son régime ainsi que les entretiens individuels avec un conseiller Weight Watchers, en effet, les réunions ne sont plus le centre principal du groupe, elles sont désormais payantes et non imposées (même si fortement conseillées). Pour parer une fois de plus au facteur de manque de temps, le groupe élabore une ligne de plats cuisinés: Weight Watchers Food; les plats allient les principes du régime, notamment le système propoint (compter avant de préparer son déjeuner n’est plus une nécessité absolue) et sont disponibles en grande surface afin d’être accessible par le maximum de clients potentiels. L’accès à ces services sont tous payants, en effet, ils sont considérés comme “plus” dans le programme et aucune obligation d’y souscrire n’est exprimée directement (On est, par exemple, Presque oblige d’acheter la calculatrice de points Propoint).

 

  1. Assortiment de fromages Weight Watchers
  2. Sélections de plats cuisinés Weight Watchers

 

L’entreprise a donc tenté de se diversifier un maximum pour attirer de nouveaux consommateurs en s’adaptant aux évolutions du temps et des contraintes de la vie active. Pour cela, elle pratique six campagnes de mailing par an grâce à une base de donnée composée à travers les années, sans compter des campagnes publicitaires nombreuses en association avec l’agence Draft FCB (ces dernières ne sont que pour promouvoir la méthode Weight watchers et non les produits sous licence) axées sur internet, dans les magazines et à la télévision. Elle est également présente sur les réseaux sociaux aujourd’hui tels que Facebook, à travers des publicités ciblées selon les caractères inscrits par les utilisateurs lors de leur inscription. Enfin, depuis le 19 janvier 2011, le magazine « Weight Watchers » est commercialisé en France, autrefois seulement distribué dans les pays anglophones, il l’est maintenant dans l’hexagone.

 

 

Avec le temps, Weight Watchers s’est imposé comme l’un des leaders en matière de perte de poids. D’abord partit d’un concept simple qui consistait en une motivation des individus imaginé par une femme n’ayant pas de lien direct avec le monde de la distribution, la méthode a connu un essor spectaculaire vers le statut de multinationale. A travers une présence dans tous les domaines exploitables et une proposition de produits de plus en plus accessibles à la majeure partie de la population, Weight Watchers s’impose comme l’une des méthodes les plus efficaces. Cependant, même si le programme non médical attire, un autre leader commenceà s’imposer en la méthode du docteur Dukan.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site