Médiatisation de la minceur à partir de différents vecteurs

La seule façon pour attirer leurs consommateurs est de mettre en place une publicité accrue. Depuis plusieurs années, dans le monde entier la minceur est devenue un phénomène de mode. La population est à la recherche de modèles, tels qus les célébrités, et vont tout faire pour essayer de leur ressembler. Partout, la stigmatisation de l'idée de minceur est présente: dans les magazines féminins (ayant toujours une rubrique Minceur, des photos de mannequins), à la télévision ou au cinéma (émissions télé/réalité; films d'actions où les femmes sont relativement minces...), internet (de nombreux forums minceurs, des publicités plus ou moins fiables). Tous ces facteurs conduisent à une sur-médiatisation de la minceur.


Les magazines Féminins.

 

Les magazines féminins font probablement partie des meilleurs promoteurs d'une beauté de la minceur excessive et de la jeunesse. Leurs pages sont remplies de photos retouchées et d'articles louant les derniers produits diététiques. Plus des trois quarts de leurs pages de couvertures ont au moins un titre sur la meilleure manière de changer son apparence que ce soit par le biais d'un régime, de la chirurgie esthétique ou d'un programme d'exercices. De plus, l'âge apparent des modèles-photo est systématiquement inférieur à celui du groupe ciblé de la revue.

Les annonceurs, qui sont principalement des compagnies de cosmétiques ont alors alors une grande influence sur le contenus de ces magazines. Cependant, New Woman (un magazine féminin australien) a mis en page de couverture la photo d'un mannequin ayant des rondeurs ; de nombreuses lectrices reconnaissantes lui ont envoyé des lettres mais ses annonceurs ayant réagit négativement cela l'a très vite découragé de poursuivre dans cette voie. Le magazine mondialement connu Advertising Age International y a vu l'affirmation de l'influence des publicitaires, qui restent persuadés que seul des mannequins minces favorisent la vente des produits de beauté. En effet il y a 20 ans la plupart des mannequins pesaient 8 % de moins que la moyenne contre 23% de moins aujourd'hui.

 

Parmi ces nombreux magazines féminins promouvant la minceur nous pouvons en citer quelques uns tels que :

 

  • ELLE un hebdomadaire féminin fondé par Hélène Lazareff et Marcelle Auclair en 1945. Le magazine est vendu à 411 786 exemplaires contre  516 070 exemplaires tirés en France en 2010. Initialement vendu a 2,30 euros dans les kiosques, son prix de ventes à diminué de 2 euros à cause de l'arrivée de nombreux autres magazines féminins. Ses rubriques sont : Mode, Minceur, Astro, Beauté, Cuisine,                   Déco, Société, Love&Sexe, People, Loisirs.

 

Parmi les magazines sélectionnés, ELLE du 25 février 2011 comporte un article concernant la minceur: Méditer, Rebooster son énergie … et maigrir.

 

 

 

  • Biba est un magazine féminin mensuel créée en 1980 par Elisabeth Lefebvre, Alain Lefebvre et Paule Feuillet. Il est publié par Excelsior Publicatios (par le groupe Mondadori France) en deux format. Le petit format coûte 1,70 euros et le grand format 1,90 euros. Ses rubriques sont: Mode, Beauté, décoration, cinéma, littérature, musique, recettes de cuisine, horoscopes, interviews, tourisme.

 

 

  • Ce mois ci BIBA contient un Guide Détox : 3 semaines pour retrouver la ligne et la pêche.
  • Sur son site, Biba comporte une rubrique spécial Régime : http://www.regime.bibamagazine.fr/sensoriel/

 

 

  • Marie Claire est un magazine féminin mensuel créé en 1937 et édité par le Groupe Marie Claire. Il est édité dans 24 versions différentes dans le monde. Son prix de vente en kiosque est de 2,30 euros. Ses rubriques sont : Mode, Beauté, Mariage, Star, Psycho, Cuisine, Défilés, Spécial Fêtes, Forme (conseils minceur...), Amour, Culture, Astro, Ecologie. Le numéros de Mars 2011 contient en couverture : "Maigrir sans se priver".

     

     

Ainsi que d'autres : Be, Closer, Cosmopolitain, Glamour, Vogue, Grazia...

 

La rubrique Minceur est la rubrique de référence qui revient sans cesse dans tous ces magazines, elle est l'un des sujets principaux dans les magazines précédants les fêtes (Noël par exemple).

Ces magazines sont très attrayants car ils proposent de nombreuse rubriques qui sont presque toutes le mêmes dans tous les magazines, ils offrent à leurs lectrices une variété de sujets.

Cependant, les magazines ne sont pas les seuls à promouvoir un idéal de la beauté inaccessible. Le cinéma et la télévision occupent une place importante dans sa diffusion.

 

La télévision et le cinéma.

 

Parmi la télévision et le cinéma se cachent d'autres vecteurs permettant la diffusion du marché de la minceur tels que les télés-réalité (Secret Story par exemple), les émissions de télé-achats, les séries, ainsi que tous les films du cinéma. Tout ces facteurs mettent en avant les stars, les miss, les vedettes de télé-réalité, des mannequins, ou encore des personnages du cinéma aux corps parfaits sans une once de rondeurs.

Lors d'une conversation téléphonique avec Martin Médus, ancien participant à Secret Story, il nous déclara:

 "C'est sûr qu'on ne prend pas n'importe qui lors des casting de télé-réalité, mais, tu sais, aujourd'hui ils essaient de prendre des gens plus ou moins svelt pour que les gens puissent s'assimiler à eux."


Depuis quelques années, de nombreuses télés-réalité spéciales Minceur ont vu le jour. Elles ont pour but de sensibiliser les gens par rapport au contrôle de leurpoids, la plupart d'entre elles exercent une forte attraction des spectateurs en mettant en avant: d'un côté la famille, la jeunesse ou encore les centres ou les cures d'amaigrissements.

Par exemple, la télé réalité américaine The Last Ten Pounds Bootcamp (1 mois pour perdre 5 kilos en français) proposée par la production Peace and Television présente des jeunes candidates ayant un mois pour perdre 5 kilos. Deux stars américaines Tomy Europe, ancien footbaleur, et Nadeen Boman, nutritionniste, font subir aux jeunes candidates un entrainement permettant à celles-ci de perdre leurs kilos « superflus » en un mois.

 

Nous pouvons retrouver une autre télé-réalité minceur en Famille XXL, une émission américaine proposée sur la chaîne Vivolta se compose de 13 épisodes suivant 13 familles d'obèses qui souhaitent maigrir. Tout au long de ces épsiodes, les familles suivent des conseils de nutritionnistes et d'équipes expertes en nutrition. Elle a été diffusée en France en septembre 2010. Cette série a un fort taux d'audience aux Etats-Unis ainsi qu'en France, les spectateurs la qualifient de « bouleversant» car elle nous montre le courage de ces familles quant à leur perte de poids.

Nous pouvons citer la télé-réalité Allemande: Big Diet sur le thème de l'obésité. Des personnes sont enfermés dans un château et le but du jeu est qui maigrira le plus vite en direct. De plus, chaque semaine la personne ayant perdu le moins de kilos se voie renvoyéee l'émission.

 

La plupart de ces télés-réalité sont inspirées d'émissions américaines, elles permettent aux spectateurs de se reconnaître et de prendre la perte de poids comme un jeu. Cependant, malgré leur popularité, elles dénoncent ainsi nos sociétés dans lesquels l'apparence prime avant tout et dans lesquelles les personnes corpulentes sont victimes de moqueries, et sont même parfois exclues de la société de part de leur différence. Elles nous donnent l'illusion que maigrir est très simple alors qu'un amaigrissement durable passe par un travail personnel, une réconciliation avec les aliments et avec soi-même. Même si ces programmes prônés par les municipalités partent de bonnes intentions, ils peuvent conduire à des dérapages tels que cet ostracisme que ce soit aussi bien aux États-Unis, en France ou dans tous les autres pays riches où la minceur est une des normes de la beauté.

 

Les télés-réalité ne sont pas les seules à encourager ce culte de la minceur, les émission de télé-achats spéciales minceurs sont aussi très populaires. Presque toutes les chaînes françaises proposent ces émissions où sont vendus de nombreux produits minceurs tels que des machines d'entraînements, des soins amaincissants et bien d'autres.

 

Parmis les grandes chaînes francaise nous pouvons citer TF1 qui présente son émission Téléshopping (à 8H25) ventant des produits, par exemples:

M6 Boutiques émission de M6, Télévitrines (TF1), Shopping Avenue (TF1), Tvdiscount, Télématin (France 2), …

 

Le cinéma est aussi un des meilleurs vecteurs concernant cette médiatisation car les actrices de séries télévisées et de cinéma sont de plus en plus minces et très jeunes. Par exemple, au Québec les actrices jouant un premier rôles dans une série ou dans un films sont majoritairement minces et jeunes. Après 40 ans les rôles se font souvent rares. En effet, les actrices principales sont souvent très minces par exemples dans les films d'actions (Uma Thurman dans Kill Bill, Angelina Jolie dans Tomb Raider), ainsi que dans les séries télévisées telles que Desperate Housewives, Gossip Girl ou encore 90210 à cause de laquelle un scandale avait éclaté lors de la diffusion de son pilote, caractérisant don héroïne principale, Annie, d'anorexique La série Ally McBeal est elle aussi très représentative car l'actrice principale Calista Flockhart était maigre et la quasi totalité de la production suivait un régime.

 

 

  1. Les actrices de 90210
  2. Les actrices de Gossip Girl
  3. Angelina Jolie dans Tomb Raider

 

La minceur est donc désormais un élément essentiel pour la télévision, une autre moyen de communication très important n'est pourtant pas à négliger : Internet.

 

Internet

Enfin, Internet occupe de plus en plus de place dans cette sur-médiatisation. Depuis quelques années nous avons pu observer une expansion de sites de régime, que ce soient des forums de consommatrices de produits amincissants, des sites de santé listant tous les régimes existant et proposant des conseils de spécialistes en diététique ou des sites de vente de produits.

 

En effet, les femmes à la quête d'un corps « parfait » comme celui de leurs modèles,sont alors très rassurées grâce à ce type de forums et sites où elles peuvent alors échanger leurs expériences : elles s'échangent des conseils, et ont également accès aux conseils de professionnels. C'est une sorte de « communauté virtuelle ». Malgré ce côté rassurant, il est impossible de connaître la fiabilité des informations trouvées sur internet.

 

Nous pouvons donc en conclure d'après toutes ces informations que la minceur est devenue un objet de vente dans de nombreux domaines. On observe aussi que la plupart des gens aisés sont minces contrairement aux gens en surpoids. En nous assaillant d'images de corps très minces, les médias ont réussi à faire naître en nous un nouveau besoin, une nouvelle nécessité, celle de ressembler à l'image d'une femme particulièrement mince. Le mythe de la minceur est donc associé au succès, à la réussite voire à la richesse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×